Le développement du joueur de tennis s’appuie d’abord sur sa motivation et son envie de pratiquer ce sport. Cette dopamine va accélérer son apprentissage et permettre de travailler sur la durée. En effet, il y a d’autres sports plus accessible et plus ludique rapidement. Renvoyer une balle ce n’est pas si facile, en tous cas plus difficile que le badminton de loisir ou le Padel en débutant.

Le développement passe aussi par un parcours jonché d’objectifs à atteindre à court / moyen et long terme.

Si vous voulez apprendre un nouveau coup (le quoi),

il va falloir définir le pourquoi (définition de l’objectif),

le comment (prof, video, partenaire….),

le quand (pour la prochaine saison ?),

et déterminer les éléments tangibles de la progression (la boucle de retour) pour ne pas désespérer : voir le sommet d’une montagne n’est pas aussi motivant dans l’instant que de voir le premier camp de base.

Reste les 2 piliers complémentaires : l’entraînement et la compétition.

L’entraînement permet d’apprendre, de comprendre et de perfectionner.

La compétition permet de valider, de récompenser les efforts. L’engagement émotionnel va aussi accélérer l’apprentissage…. qui n’a pas mieux jouer lors de la séance suivant un match avec le poids du stress en moins.

Cliquer pour les détails.